Documenthèque

 

Forts de nos 30 années d’expérience, nous vous proposons de partager certains acquis techniques au travers d’articles ou de présentations qui font référence aujourd’hui dans leur domaine de compétence.
Ces domaines pourront aborder le thème des études de sols et fondations, des glissements de terrains, des techniques de drainage, …

Retour d’expérience sur la détection de la profondeur d’encrage des pieux bois par méthode géophysique
« Dans le cadre d’un projet de micro-tunnelier passant sous des quais danois au Havre, nous avons mené huit diagraphies en bord à quai consistant à détecter l’anomalie magnétique générée par le sabot métallique en base de pieux afin de s’assurer de la profondeur de ceux-ci. Ces mesures, associées à une analyse documentaire et une modélisation de l’anomalie métallique attendue, ont permis de déterminer la profondeur des pieux bois, confirmant les archives d’un coté du bassin, et apportant l’information importante pour le projet d’une sur-profondeur de l’autre coté. »

retour d’expérience sur le scissomètre
« Cet article présente un retour d’expérience sur le scissomètre, suite à son utilisation sur différents sites. Les diverses méthodes de correction de Su sont présentées et les valeurs de résistance au cisaillement non drainée Cu ainsi obtenues sont comparées avec d’autres méthodes de détermination. »

Prédiction de la variation du niveau piézométrique d’une nappe alluviale soumise au marnage
« Le marnage de la Seine génère une variation du niveau de la nappe alluviale associée. Notre expérience locale de suivi piézométrique de cette nappe, couplée aux travaux de Rat et Vautrain (1973) nous a permis de vérifier l’approche analytique de l’évolution de cette nappe. En exploitant ces résultats nous avons pu estimer la perméabilité globale de l’aquifère ainsi que l’amortissement de ce phénomène avec l’éloignement à la Seine. »

Évolutions Françaises de l’approche Géotechnique des 40 dernières années – Application aux sols en Afrique Intertropicale
« Le développement des infrastructures routières et de génie civil en France, ces 40 dernières années, a permis le développement des outils et méthodes de la géotechnique. Chaque chantier réalisé et suivi par un géotechnicien constitue un essai en grand que l’on peut confronter à la théorie géotechnique, nous amenant ainsi à l’améliorer tous les jours.
D’énormes progrès ont été réalisés dans la compréhension du comportement des sols et des roches, et dans le développement d’outils permettant de les caractériser. Nous verrons ainsi comment les essais in situ, corrélés aux essais en laboratoire permettent d’approcher un modèle géotechnique se reflétant au mieux à la réalité. Des progrès sont encore en cours… »

JNGG 2016 -Variation de la pénétration dynamique en fonction de l’état hydrique et corrélations nouvelles
« Cette étude a pour objectif de caractériser la variation de la pénétration dynamique de pointe en fonction de l’état hydrique des limons peu à moyennement plastiques du Nord de la France (classe A1 /A2 au sens du GTR). Nous proposons dans cette étude deux approches pour aborder des lois empiriques du type qd,sat=f(wnwn,sat,qd ) : approche inspirée de travaux de Freitag (1987) et de Gress (2015 et 2016)… »

Techniques de stabilisation par drainage des grands versants instables
« Les grands versants instables ne peuvent être facilement stabilisés par des solutions mécaniques, compte tenu de l’importance des masses en jeu. Si on cherche à les stabiliser et s’il est possible d’identifier le vecteur eau déstabilisateur, une solution pourra être de chercher à drainer l’aquifère déstabilisant, les actions mécaniques étant des actions d’accompagnement : construction d’une butée de pied, actions de terrassement et d’assainissement permettant de limiter l’infiltration du ruissellement superficiel… Dans les actions de drainage profond, les solutions classiques de tranchées drainantes et de drains subhorizontaux ne sont pas applicables : les tranchées ne sont pas assez profondes et les drains subhorizontaux trop longs,… »

Congrès_XIAN_CHINE_2008
« Maîtrisant un grand nombre de glissements de terrain par drainage profond par une ou plusieurs lignes de drains verticaux, soit pompés par des ombilics de siphonage, soit par des pompes électropneumatiques, il nous est apparu que les essais d’eau préalables étaient peu fiables, pour différentes raisons. Nous proposons ici une approche par des essais en laboratoire et de nouvelles relations pour estimer la perméabilité à attendre et une nouvelle relation permettant d’estimer le débit d’une ligne de drains verticaux dans une pente »

Sols gonflants – fondations Bâtiments – Electro-osmose
« Dans le cadre du traitement des matériaux à matrice argileuse, l’électro-osmose a de longue date été envisagée comme une solution possible soit de drainage, soit de consolidation. Récemment, plusieurs recherches ou applications ont remis cette solution sur le devant de la scène alors qu’elle était tombée en désuétude, par un manque de maîtrise des paramètres assurant son efficacité »

Fluage_des_sols – Immeubles_de_grande_hauteur
« Les immeubles de grande hauteur induisent sur les sols de fondation des niveaux de contrainte élevés et le calcul des tassements se doit d’être particulièrement pertinent, intégrant l’approche classique déjà délicate de la consolidation primaire, mais celle moins bien maîtrisée du fluage. Sont analysées ci-après les difficultés de l’estimation des tassements et développées celle particulières du fluage des sols, des recommandations étant proposées dans la conduite des investigations géotechniques pour éviter les pièges »

mesure Efficacite Ligne Drain – pente
« Des lignes de drains verticaux peuvent permettre de stabiliser des glissements de terrain par drainage profond. Sont présentés des améliorations permettant d’appréhender les débits attendus par drains, dans le cas d’une nappe libre, sur substratum imperméable, nappe dont la surface piézométrique est en pente »

Pénétromètre Statique
« L’essai de pénétration statique est un des outils privilégiés d’une bonne reconnaissance des sols de fondation, par la mesure continue de la résistance de pointe et du frottement latéral sur manchon. La mesure idéale par la pointe électrique se heurte en France à la présence de niveaux rapidement compacts. Les pénétromètres statiques dynamiques actuels ne sont pas satisfaisants. Le pénétromètre présenté ici répond à cette attente, d’une investigation continue, profonde et de qualité, de paramètres statiques fiables. »

Partageons votre projet